Pour la rentrée, si vous passiez votre site WordPress au bio ?

Vous avez pris l’avion cet été – ou même juste la voiture ?
Alors il est grand temps de compenser vos émissions de CO2 en optimisant vos sites !

Si les articles sur le sujet sont de plus en plus nombreux, les retours d’expériences réels (sans lien d’affiliation vers les plugins ;)) restent rares.

Alors pour vous, voici notre sélection d’outils – que vous pouvez utiliser uniquement en mode gratuit – pour améliorer votre site en quelques clics.
Si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas à réagir !

Etape 1 : Auditez votre site 

  • la référence en France, le juge : EcoIndex (basé sur GTmetrix)

Etape 2 : Optimisez votre site sans mettre les doigts dans le code, avec ces extensions : 

  • Notre vainqueur : JCH Optimize : pratique, dans la version gratuite pratiquement aucun réglage, et ça marche !

Notre conseil : ces extensions fonctionnent toutes seules, c’est très pratique mais vous n’avez pas vraiment la main en cas de problème. Testez bien, et dites-vous que l’optimisation dépend beaucoup du thème que vous utilisez et de la configuration de votre site et de votre serveur. Aussi une extension pourra fonctionner sur un thème et pas sur l’autre. Bien entendu, si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à nous contacter !


Etape 3 : Optimiser les images

Il existe beaucoup d’autres plugins, mais celui-ci est quasi sans limite (sauf images de plus de 4,5 Mo), et fonctionne sans effort de votre part…
Etape « Puriste » : Vous souhaitez aller plus loin et tout maîtriser ? Vous n’avez pas peur de mettre les doigts dans le code de votre thème ? Alors voici les mots-clés à rechercher pour améliorer votre site :

  • Compression Gzip (côté serveur apache ou nginx)
  • intégrer les petits scripts (JS ou CSS) en inline 
  • JS defer ou async
  • Minify, inline & defer CSS
  • attention aux fonts utilisées par votre thème, souvent trop de polices téléchargées pour un usage limité
  • avoir un cache serveur !
  • évitez les requêtes DNS trop nombreuses ! Rappatriez les fichiers en local pluto qur d’utiliser les versions de démo GoogleFont, MaxCDN, BootstrapCDN…

Etape « Le point qui énerve » : Gutenberg est énorme !

Gutenberg utilise à lui seul plus de 1 Mo de JS, chargés en front dès votre page d’accueil, qul que soit votre usage de Gutenberg ! Nous avons en conséquence optimisé le thème de notre client pour éviter de charger l’intégralité des scripts, économisant plus de la moitié de la charge. Allo Automattic ?

---
Élise - 3 septembre 2019